Mazda

Mazda peaufine sa 6 au point de faire d’elle l’une des berlines les plus attrayantes du moment, bien servie par des technologies mécaniques et électroniques de premier rang. Le tout à des tarifs imbattables.

Mazda 6

le droit à l’image

Pour combler un déficit d’image inexplicable, Mazda revoit sa 6, qui s’impose une nouvelle fois comme l’une des toutes meilleures berlines du marché.

Cela fait maintenant plus de trois ans que l’on recommande chaleureusement la Mazda 6 à tous ceux qui cherchent une grande berline au comportement dynamique, sain, à la prestance certaine, à l’équipement riche et à la fiabilité exemplaire, sans pour autant mettre à mal leur budget. Malgré ces atouts, rien n’y fait : la Mazda 6 souffre d’un inexplicable déficit d’image. Le restylage qui s’annonce pourrait être l’occasion de changer cette donne injuste.

L’art du détail
Le label maison Skyactive, qui labellise l’ensemble des aspects mé-caniques et technologiques de la marque, connaît une mise jour d’ampleur dont bénéficie cette nouvelle version. On pense notamment au G-Vectoring Control qui vient renforcer le châssis en fonction des réponses du moteur. Celui-ci ajuste automatiquement son couple en fonction des sollicitations du conducteur sur le volant. L’an passé, la 6 avait déjà évolué stylistiquement, adoptant de plus larges épaules et une poupe élancée. Le restylage, qui arrive en ce début d’année, donne un petit coup de jeune à la philosophie Kodo, le désormais célèbre symbole de vitalité et d’agilité qui sert de surmoi aux modèles de la marque, avec une signature lumineuse rehaussée par des inserts chromés sous les optiques. La 6 profite également de ce restylage pour inaugurer de nouveaux systèmes d’aide à la conduite, comme la caméra panoramique à 360 degrés et le régulateur adaptatif intelligent, qui intègre désormais une fonction « bouchon ». Ce dispositif est capable de freiner automatiquement jusqu’à arrêter le véhicule si la file n’avance pas et de redémarrer seul si le trafic reprend. La qualité intérieure perçue a également été revue à la hausse avec des inserts en bois de Sen, une essence très prisée au Japon dans la manufacture d’instruments de musique.

Toujours aussi plaisante
Sous le capot, c’est un autre petit air qui se fait entendre. Mazda réserve malheureusement son nouveau moteur, le 2,5 T l Skyactiv-G, au marché américain, qui semble être la cible privilégiée du constructeur nippon hors de ses bases. Le grand SUV CX-9 n’est pour l’instant, lui aussi, prévu que pour être commercialisé outre-Atlantique. La principale nouveauté européenne réside dans la mise en place d’un système de désactivation de certains cylindres à la demande sur le 2,5 l essence, pour une efficience encore plus grande. On ne boudera cependant pas notre plaisir de retrouver les autres blocs de la berline, qui sont de véritables petits bijoux. La gamme compte trois moteurs essence (148, 165 et 192 ch) et deux diesel
(150 et 175 ch). Difficile de choisir entre ces blocs tant tous brillent par leur efficacité et leur entrain. Le 2,5 l bénéficie de vigoureuses reprises tout en ayant une consommation raisonnable de carburant
(6,5 litres/100 km). Les diesel notamment le très joueur 148 ch poussent énergiquement et ont le mérite d’être très silencieux. Mazda a eu le bon goût de ne pas nous laisser de regret : tous les modèles sont équipés de série du stop&start. La balance pourrait pencher en faveur des plus gros blocs qui héritent du dispositif i-Eloop récupérant et stockant l’énergie électrique produite à la décélération. L’électricité est conservée dans un supercondensateur qui alimente les équipements énergivores tels que la climatisation ou le système audio. Le reste de l’énergie est utilisé pour recharger la batterie sans passer par l’alternateur. Le résultat ? Un gain sur les consommations et la durée de vie de la batterie. Dotée d’un châssis impossible à prendre à défaut et proposant un agrément de conduite digne des grandes routières allemandes, la 6 est une berline qui mérite absolument qu’on la considère de plus près. Et c’est d’autant plus vrai qu’avec des prix allant de 28 500 €
pour le 2,2 l Skyactiv-D de 150 ch à
37 000 € en essence 2,5 l 192 ch, les tarifs n’ont rien de comparable.

Fiche Technique Mazda 6 2,2 l Skyactiv-D 175

• Moteur : 4 cylindres, diesel
• Cylindrée : 2 191 cm3
• Puissance : 175 ch
• Couple : 420 Nm
• Réservoir : 62 l
• Dimensions : 4,87 x 1,84 x 1,45 m
• Coffre : 480 l
• Poids : 1 405 kg
• Consommation mixte : 4,5 l
• Vitesse max : 223 km/h
• Accélération 0-100 km/h : 7,9 s
• Émissions de CO2 : 119 g/km

Les plus :
• Style
• Équipement
• Technologie
• Confort

Les moins :
• Certains plastiques

2018-03-16T12:00:08+00:00 07/09/2017|Categories: AUTO-MOTO & SPORTS|Tags: |