Mazda

Avec le concept Kai, Mazda ouvre une nouvelle ère, celle du renouveau de ses modèles, à commencer par la 3.

Mazda 3

mazda prépare sa nouvelle 3

Malgré des qualités indéniables, la Mazda 3 n’a pas trouvé, en Europe, le succès mérité. Le constructeur japonais n’abdique pas et prépare une nouvelle génération. Un avant-goût a même été présenté au salon de Tokyo.
Des dernières sorties de Mazda, on retient surtout les excellents CX-3 et CX-5. Des SUV pétris de qualités qui font office de référence sur un segment pourtant surchargé. Mais l’on oublie souvent que c’est la compacte 3 qui a ouvert le bal du nouvel âge d’or du constructeur japonais. Particulièrement bien finie, dotée d’une motorisation dynamique et infatigable, portée par un châssis exemplaire, la 3 n’a pourtant pas trouvé le public escompté. On aurait pu croire que Mazda se contenterait dès lors d’un simple restylage pour lui donner un semblant de second souffle. Mais ce serait mal le connaître. Un tout nouveau concept a été présenté au Salon de Tokyo et celui-ci préfigure non seulement l’arrivée d’une génération inédite, mais aussi toute l’orientation stylistique et technique de la marque.

Le grand show
Le concept spectaculaire du Tokyo Motor Show 2017 nous donne un avant-goût de l’allure de la prochaine génération de Mazda 3. Baptisé « Kai », il démontre comment le design Kodo de Mazda, inspiré par la gestuelle des animaux sauvages et des athlètes, pourrait évoluer. Avec des surfaces plus épurées et moins encombrantes, qui expliquent sans doute l’insuccès de la 3 en Europe, l’heure est sans aucun doute à l’épure, même si le Kai ne ménage pas ses effets dramatiques. Confirmant que la toute nouvelle 3 conservera son style de carrosserie à hayon, le concept laisse également entendre que la prochaine génération adoptera des éléments stylistiques inspirés de concepts antérieurs, notamment les feux arrière à deux cercles, qui rappellent ceux de la Ferrari GTC4 Lusso, réintégrés dans la carrosserie et fendus horizontalement par une bande chromée. Avec ses 4,42 m de long, 1,85 m de large et 1,37 m de haut, la Mazda 3 est légèrement plus longue, plus large et plus basse que l’actuelle version. Son empattement est également 5 cm plus long. En poussant les roues plus loin vers les extrémités, l’espace intérieur sera augmenté et la tenue de route améliorée. À l’intérieur, le volant est familier, mais plus fin. Les compteurs ressemblent beaucoup à leurs prédécesseurs et le levier de vitesses ne cède pas aux sirènes de la modernité. Le plus grand changement est le système d’infodivertissement, qui s’inscrit à l’intérieur de l’un des niveaux du tableau de bord, par opposition à son aspect actuel de « tablette flottante ».

L’essence au rendement du diesel
Contrairement à un concept classique, qui peut se permettre de nombreuses audaces, le Kai a été conçu en tenant compte des différents processus de fabrication et de leurs injonctions. Mazda ne produit jamais, de toute façon, des concepts pour l’amour des concepts. Mieux, il a permis de mettre en place des nouvelles techniques d’emboutissage et de pressage pour mieux jouer sur les formes lors du lancement de la production à grande échelle. La berline est dotée de la nouvelle architecture de véhicule Skyactiv-X de Mazda, spécialement conçue pour accueillir le nouveau moteur essence à allumage par compression de la marque. Dit ainsi, on se croirait davantage devant une plaquette marketing que face à une révolution majeure. Mais, dans les faits, cette évolution est d’ampleur puisque Mazda annonce avoir mis au point un moteur essence offrant le même rendement qu’un bloc diesel. À l’heure où le gasoil est dans le collimateur de toutes les instances internationales, on mesure alors mieux toute l’importance de cette innovation.

À noter
La sortie de la Mazda 3 et annoncée pour la fin de l’année 2018. Aucune fiche technique n’est disponible pour le moment.

2017-09-07T13:57:16+00:00 07/09/2017|Categories: AUTO-MOTO & SPORTS|Tags: |