Nissan

Le style de la nouvelle Nissan Leaf reprend celui du concept IDS, en l’adoucissant un peu, pour une proposition plus avant-gardiste. Cela tombe bien puisque la voiture électrique la plus vendue au monde reprend sa marche en avant avec un rayon d’action d’au moins 400 km et une conduite de plus en plus autonome.

Nissan Leaf

l’étape d’après

La pionnière des voitures électriques grand public a repris la route en
septembre, portée par une autonomie quasiment doublée et par un ensemble intelligent de conduite autonome.
Il n’y a pas que des avantages à être une pionnière, mais cette position a au moins le mérite de vous mettre sous le feu des projecteurs. La Nissan Leaf, qui est la voiture électrique la plus vendue dans le monde, a souvent été montrée en exemple pour pointer les limites de la technologie. Il faut dire que la première génération a essuyé les plâtres et ouvert des portes qu’il fallait bien, à un moment donné, enfoncer. Alors certes, l’autonomie était une limite ; oui, le temps de recharge pouvait être un frein, mais, après des années de vaches maigres, la technologie a su s’imposer envers et contre tout, se donnant ainsi le temps de faire d’impressionnants progrès. Le résultat est sans appel : la Leaf de première génération s’est écoulée à plus de 60 000 exemplaires à travers le monde, grâce, notamment, à des prestations dignes des meilleures élèves de son segment. Des vents favorables qui trouvent écho dans les dernières prises de position des autorités, à commencer par le ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, qui annonce un avenir dépourvu du moindre véhicule thermique. Sans compter l’optimisme de Carlos Ghosn qui a annoncé que 10 % des voitures roulant en 2020 seraient électriques. De quoi justifier le passage à une nouvelle étape pour Nissan, histoire de ne pas se faire rattraper par une concurrence de plus en plus séduite par la célèbre fée (Opel Ampera-e, BMW i3, VW e-Golf, Tesla, etc.)

Des progrès sensibles
La première génération de la Leaf pouvait parcourir environ 150 km. C’était, il faut le concéder, assez juste. Il y a quelques mois, une seconde mouture poussait le parcours autorisé à 180 km réels. Face aux progrès de la concurrence, comme la nouvelle Renault Zoé qui affiche 400 km théoriques ou même l’Opel Ampera-e et ses énormes batteries qui la maintiennent en vie, en théorie, pendant plus de 500 km, Nissan se devait de réagir. Pour contenir les coûts en fin de chaîne, le constructeur japonais a finalement opté pour des batteries de 45 kWh, qui affichent également 400 km d’autonomie. Une version 60 kWh est a priori dans les cartons, mais aucune information ne confirmant sa production n’a pour le moment filtré. Un tel champ d’action fait quoi qu’il en soit taire toutes les critiques originelles.

Vers la conduite autonome
Il n’y aura donc pas de révolution électrique à prévoir. Pour le moment, la donne est simple : pour augmenter l’autonomie, il faut des batteries plus grosses. Mais la Leaf est une pionnière dans l’âme. Il lui faut toujours explorer de nouveaux horizons. Celui de la technologie électrique est bloqué ? Eh bien, elle se tournera vers la conduite autonome. Le futur modèle présenté officiellement au dernier Salon de Francfort sera l’un des fiers représentants de cette nouvelle vague qui souhaite se passer de conducteur. Au menu, le dispositif ProPilot qui, sur simple pression sur un bouton, gère l’accélération, la direction et le freinage sur autoroute, comme peut le faire une Tesla avec son Autopilot. Il faudra aussi compter sur le stationnement automatique, qui tend à se généraliser, et sur l’intrigant pédalier intelligent. « Le système transforme la pédale d’accélérateur en e-Pedal. Cela permet au conducteur d’accélérer, de décélérer ou de stopper le véhicule à l’aide de la seule pédale de droite », explique Nissan, qui précise : « les conducteurs peuvent effectuer 90 % de la conduite en utilisant la seule e-Pedal. En cas de forte circulation ou lors de petits trajets en ville, les conducteurs n’auront plus besoin de passer d’une pédale à une autre, ce qui rendra la conduite plus simple et procurera des sensations de conduite inédites ». Qu’on se rassure, la pédale de frein sera toujours là au cas où il faudrait s’arrêter brusquement.

Fiche technique Nissan Leaf EV

• Dimensions : 4,49 x 1,79 x1,54 m
• Empattement : 2,70 m
• Moteur : électrique
• Puissance : 150 ch
• Couple : 320 Nm
• Vitesse max. : bridée à 144 km/h
• Autonomie : 378 km
• Batterie : Lithium-ion, 40 kWh
• Temps de recharge : 8 heures
• (6 kW) / 17 h (3 kW)

2018-03-16T12:00:24+00:00 07/09/2017|Categories: AUTO-MOTO & SPORTS|Tags: |