Alfa

Impossible d’y rester indifférent ! La Giulia Veloce fait tourner les têtes et le plaisir qu’on prend à son volant est incontestable.

Alfa Romeo Giulia

atout trèfle

Alfa Romeo renoue avec les berlines sportives et entend bien affronter les marques premium allemandes grâce à son moteur diesel 2,2 l turbo et sa boîte automatique à huit rapports.

La stratégie du groupe Fiat s’est largement éclaircie depuis la mise en sommeil de Lancia. Pour mieux répondre à un marché, certes en reprise, mais de plus en plus dense, le constructeur italien et ses filiales se sont vu échoir un rôle bien précis. À Fiat, la charge de toucher les jeunes, tout d’abord, avec les 500, et les classes moyennes, avec des modèles, comme la Tipo ou la Punto, qui flirtent avec le low cost et la stratégie de Dacia. Alfa Romeo, elle, doit désormais se concentrer sur le premium et se mesure aux ténors germaniques du genre, Maserati et Ferrari se partageant le juteux gâteau du luxe et du sport. La bonne nouvelle pour la marque au trèfle est qu’elle profite de tout le savoir-faire de ces deux monstres sacrés. On a pu le voir récemment avec le Stelvio et cela se confirme avec la Giulia qui, dans l’ombre de la rutilante version Quadrifoglio, propose également une version Veloce, plus abordable. Pour mémoire, la Giulia, sortie l’an passé, a marqué le début d’une nouvelle offensive d’Alfa Romeo qui a décidé de commencer par le segment des berlines premium avant celui des SUV avec le Stelvio. D’emblée, elle se distingue de la concurrence majoritairement germanique par un style séduisant qui évoque la sensualité italienne. Lignes épurées et sobres, mais ne manquant pas de caractère avec ce trait autoritaire longeant la quasi-totalité des 4,6 m que mesure la belle. Les optiques arrière d’une belle sobriété confirment l’élégance sans fioriture d’un ensemble très séduisant. La double sortie d’échappement nous promet en revanche une motorisation qui est là pour en découdre.

Braquage à l’italienne
À l’intérieur, le dessin est classique sans être morne. La qualité de finition est à la hauteur de ce qu’on attendait : çà et là inégale, mais tout à fait satisfaisante et dénuée de défaut majeur. Avec des tarifs évoluant de 30 900 à 45 500 €, Alfa Romeo se targue d’un positionnement 10 % moins cher que la BMW Série 3 sur tous les niveaux de finition. Il faut cependant noter que de nombreux équipements ne sont proposés qu’en option ou sur la finition Lusso. C’est notamment le cas du système multimédia avec écran 8 » (non tactile) et ordinateur de bord 7 » (1 200 €), de la sellerie cuir (900-1 800 €), du régulateur de vitesse adaptatif (800 €) ou encore des sièges et du volant chauffants (pack hiver à 640 €). Comme pour les berlines allemandes, la Giulia ne se distingue vraiment qu’au-delà de 40 000 € où elle valorise ses passagers tout en leur offrant un habitacle confortable. Par ailleurs, elle dispose de cinq places et d’un coffre de 480 l.

Gagnante sur deux tableaux

Les « alfistes » et les puristes se sont lamentés, lors de la sortie, devant un catalogue qui faisait la part belle aux motorisations diesel. Alfa a rectifié le tir avec un nouveau bloc 2 l turbo essence de 280 ch et de 400 Nm de couple. Un choix pertinent pour profiter des qualités routières de cette berline propulsion, qui, sans atteindre les performances époustouflantes de la déclinaison Quadrifoglio et son moteur de 510 ch, donne un supplément d’âme à la Giulia Veloce qui avait du mal à imposer son caractère avec les moteurs diesel 2,2 l 180 et 210 ch. Le 0 à 100 km/h est tout de même avalé en 5,2 s… De quoi profiter pleinement du confort offert par la berline italienne, comme en témoigne la direction qui délivre un bon ressenti et qui se révèle précise. Grâce à une suspension efficace, la Giulia réussit son pari d’allier plaisir de conduite et dynamisme. À l’arrivée, l’Alfa Romeo Giulia Veloce est une berline toujours aussi aimable, tant par sa ligne que par ses qualités pratiques. Confortable, spacieuse et agréable à conduire, on apprécie l’arrivée du nouveau moteur essence 2 l turbo.

Fiche Technique Alfa Romeo Giulia Veloce

• Moteur : 2 l turbo essence
• Cylindrée : 1 995 cm3
• Puissance : 280 ch
• Couple : 400 Nm
• Longueur x largeur x hauteur : 4,64 x 1,86 x 1,44 m
• Capacité du coffre : 480 litres
• Consommation moyenne : 6,4 l/100 km
• Vitesse maxi : 240 km/h sur circuit
• Accélération 0-100 km/h : 5,2 s
• Émissions de CO2 : 152 g/km : 8CV

les plus :
• Style
• Excellent rayon de braquage
• Boîte automatique exceptionnelle
• 3 places arrière confortables
• Performances

les moins :
• Boîte manuelle ferme
• Équipement limité de série

Les concurrentes :
• BMW Série 3
• Mercedes Classe C
• VW Passat
• Audi A4
• Jaguar XE

2018-03-13T17:35:29+00:00 05/03/2018|Catégories : AUTO, AUTO-MOTO & SPORTS|