Astuces

ASTUCES & CONSEILS PRATIQUES

 

Vacances à la neige : bien préparer sa voiture

Un cri de joie a retenti dans toute la maison alors que le soleil ne s’est pas encore levé : « Il a neigé ! Il a neigé ! ». Si l’arrivée de la grande blanche ravit les enfants, elle peut se transformer en véritable cauchemar lorsqu’il s’agit de prendre la route. À moins d’avoir pris les devants.
Tout le monde a encore en souvenir les images interminables de files de voitures surprises par la neige, alors que les vacanciers ne rêvaient que d’atteindre les cimes sans encombre pour profiter d’une belle poudreuse. Des milliers de personnes ont dû abandonner leur auto pour passer la nuit dans des gymnases réquisitionnés en urgence. La neige fait le bonheur des enfants, mais peut transformer tout voyage en chemin de croix. On ne circule pas impunément durant la période froide sans avoir bien préparé son véhicule.

Aux petits soins
La première maxime à retenir est « voir et être vu ». On vérifie donc les phares, qui ne doivent pas montrer le moindre signe de faiblesse, et les espaces vitrés, à commencer par le pare-brise où l’on traquera le point d’impact sournois susceptible de dégénérer en fissure. Ensuite, on vérifie les essuie-glaces et le réservoir de produit lave-glace. Pour le remplir, on trouve des produits prêts à l’emploi, capables de supporter des températures inférieures à -15 °C. Optez pour un -20 °C si vous devez affronter la montagne. Il existe aussi des flacons de concentré. D’autres préféreront la formule maison à base de liquide vaisselle, d’alcool et… d’eau. Bien sûr, quelques semaines avant le grand départ, on passera chez le garagiste qui effectuera les points de contrôles d’usage, en lui demandant de bien vérifier la batterie, élément ô combien fragilisé en hiver.

Les bons équipements
Côté équipements, on n’oublie pas le duo magique, que sont la raclette – pas celle qu’on mange, celle qui gratte ! – et la balayette. La première, indispensable, vous servira à détacher la glace, la seconde à évacuer la neige. Il suffit d’imaginer un paquet de glace resté sur le toit et glissant sur votre pare-brise pour comprendre l’importance de ce duo. Pour le givre, une carte plastique fait souvent l’affaire. Pensez également à emporter deux paires de gants, l’une assez fine pour intervenir en cas de panne sur des pièces relativement difficiles d’accès, l’autre un peu plus épaisse pour tenir dehors ou pour s’occuper des tâches moins minutieuses, comme un éventuel changement de pneu ou l’installation de chaînes. Une petite couverture de survie est aussi bien utile. Non pas que vous risquiez de rester coincé toute une nuit, même si c’est du déjà-vu, mais elle représente une alliée sûre lorsqu’il s’agit de poser un genou sur une terre détrempée et gelée. Enfin, on n’oubliera pas la petite lampe torche, frontale de préférence. Il faut garder en mémoire que les jours sont courts en hiver. D’un point de vue plus général, on prendra soin d’emporter quelques bouteilles d’eau en plus et des vivres de secours, au cas où…

La question des pneus
Chaque année, une même question revient : alors, chaîne, chaussette ou pneu hiver ? Pour y répondre, il faut principalement prendre en compte le temps que vous allez passer sur des routes froides (moins de 10 °C). Si la fréquence est haute (travail, courses, longs trajets…), optez pour des montes hivernales ou multisaisons. Pour les acquérir, il faut compter un investissement certain (80 € par pneu en moyenne), mais une fois posées, on n’en parle plus. Pour une fréquence plus faible (région à risque modérée, sports d’hiver plusieurs fois dans la saison), les chaînes sont des alliées sûres. Les tarifs varient de 40 à 400 €, les plus chères offrant un confort de montage plus élevé. Veillez à tester le montage dans des conditions calmes, avant de partir. Pour une fréquence d’utilisation faible (vacances d’hiver, région à risque faible…), les chaussettes sont parfaites. En effet, celles-ci s’abîment vite, mais tiennent très bien sur la neige et sont relativement faciles à monter, pour un investissement modéré (70 € environ). N’oubliez pas de poser chaînes et chaussettes sur les roues motrices. Dans le cadre d’une voiture à propulsion (Mercedes, BMW, nouvelle Twingo…), n’hésitez pas à les mettre sur chaque roue.

2018-01-18T14:13:31+00:00 05/01/2018|Catégories : AUTO|Mots-clés : |