CONSEILS ET ASTUCES

Votre voiture dort dehors
Nos astuces pour la protéger

Le temps des longues soirées passées sous les tilleuls est bel et bien révolu. L’heure est aux nuits interminables, aux congères et aux routes gelées. Vous grelottez ? Eh bien pensez à votre voiture qui tremble à la simple évocation du retour de l’hiver ! Pour la réconforter, voici quelques règles simples à adopter afin qu’elle passe la saison froide sans le moindre accroc.

L’hiver pointe à peine le bout de son blizzard givrant et déjà les voitures grelottent, transies de peur avant d’être saisies par le froid. La saison froide est la plus scélérate des périodes pour nos chères autos, surtout si celles-ci passent la nuit dehors. Il convient dès lors de bien les préparer. Un passage chez le garagiste s’impose, pour une petite révision d’usage. On en profitera pour réaliser un bon nettoyage de présaison, au jet d’eau de préférence, les rouleaux pouvant être responsables de microrayures. En faisant le tour du véhicule avec un produit adapté, on veillera à combler toutes les petites détériorations de la carrosserie. Le sel de déneigement et l’eau sont des facteurs propices à l’oxydation et, si la structure métallique est exposée, la rouille s’invitera à la fête hivernale.
Un grand nettoyage des espaces vitrés s’impose également. L’hiver, l’obscurité est une redoutable ennemie Les nuits, plus longues, sont traîtres.
Ainsi, prenez bien soin de vos phares et n’oubliez pas l’intérieur du pare-brise : le cocktail humidité, condensation, mains sales pour enlever rapidement la buée matinale et soleil est pour le moins détonnant. Il faut également vérifier l’état et la pression des pneus qui chute d’environ 0,1 bar tous les 10 °C de baisse de température. La gomme a aussi tendance à se durcir sous l’effet du froid, ce qui entraîne une perte d’adhérence importante, même sur sol sec. C’est pourquoi il est conseillé de monter des pneus de saison dès la fin du mois d’octobre.

Préserver la flamme

La batterie est un autre point sensible. Les températures négatives altèrent le mélange chimique qui la compose et les conducteurs ont souvent tendance à lui en demander davantage (chauffage, démarrage délicat, éclairage, etc.). Au moindre signe de faiblesse, il ne faudra pas hésiter à la changer, même si cela signifie de réduire sa durée de vie d’environ 4 ans. Des petits chargeurs d’appoint sont bien utiles pour préserver une charge constante, condition nécessaire à la bonne santé d’une batterie.
Petit conseil pour les possesseurs de diesel : veillez à bien respecter le temps de préchauffage. Garder son réservoir d’essence plein est également important afin d’éviter que l’humidité n’y trouve refuge. Les moteurs détestent l’eau. Investir dans un bon liquide pour lave-glace est aussi nécessaire : ceux qui sont labélisés -20 °C sont parfaits pour la montagne par exemple. On profitera de ce petit passage par la case enseigne spécialisée ou station-service pour acheter des bombes de dégivrage, pratiques pour gérer une serrure gelée ou un joint de porte récalcitrant, ainsi que de la cire, pour la carrosserie.

Des règles de bonne conduite

On ne choisit pas son stationnement, en hiver, comme on pourrait le faire en été. Durant la saison froide, mieux vaut éviter les places sous les arbres. Les excréments d’oiseau sont de redoutables corrosifs et les feuilles mortes, comme la sève, des ennemis invétérés des carrosseries et des systèmes de ventilation.
En hiver plus qu’à n’importe quelle autre saison, un nettoyage fréquent de l’extérieur s’impose. Il permet de
retirer régulièrement le sel de déneigement, le pire cauchemar des voitures, et de faire partir toutes les petites morsures hivernales. Pour gérer un pare-brise en proie au froid, il convient, le soir, de relever les essuie-glaces. Au matin, veillez à ne pas utiliser d’eau chaude, le choc thermique pourrait être fatal. Un filet d’eau tiède et une raclette suffisent largement. Qui du carton ou du papier journal sur le pare-brise ? C’est une fausse bonne idée. Mouillés, ces matériaux vont coller à la vitre et seront impossibles à enlever sans moult efforts. L’idéal reste la housse sur mesure (confectionnable à la main avec un drap, par exemple). Il suffit de l’accrocher aux poignées des portières et aux rétroviseurs en passant les essuie-glaces par-dessus. Surtout, ne passez pas par les portières. Les housses absorbent l’humidité ; celle-ci gèlera dans la nuit avec de funestes résultats pour les joints. Ainsi soignée, votre
voiture en viendrait presque à aimer l’hiver !

 

2018-10-10T19:04:45+00:0010/10/2018|Catégories : AUTO|Mots-clés : |