Lexus

Lexus revoit son NX 300h et lui offre un look encore plus affirmé, doublé d’un équipement sécuritaire de pointe. Le bloc hybride associant un moteur thermique et deux dispositifs électriques pour une puissance totale de 197 ch est reconduit.

Lexus NX

aux petits soins

Lexus avait réussi un gros coup, en 2014, avec son rutilant NX 300h qui s’est immédiatement imposé comme le modèle phare de la prestigieuse filiale de Toyota. Quatre ans plus tard, la relève est assurée.

Lexus ne s’attendait pas à un tel succès lorsque la filiale luxe de Toyota proposa, en 2014, le SUV compact NX, doté d’une motorisation hybride (300h). Très vite, le nouveau venu s’est imposé comme le fer de lance du constructeur, représentant 30 % de ses ventes en Europe, avec un positionnement encore plus important en France (40 %). Pour continuer sur cette belle lancée, Lexus lui offre une nouvelle version qui corrige les menus défauts de l’itération originelle et pousse encore plus avant ses nombreux atouts.

Un look d’enfer
Le NX 300h doit beaucoup à l’impressionnant travail réalisé par les designers. Là où les SUV premium misent souvent sur une apparence réservée, préférant jouer la carte de l’épure afin de ne pas heurter la sensibilité d’une clientèle exigeante, le NX prend quelques risques. On est tout de même loin de l’extravagance d’un Toyota CHR, mais le style ne laissera personne indifférent. On jurerait que les lignes ont été tracées au laser dans un bloc monolithique avec une précision diabolique. L’équilibre entre les courbes et les angles est parfait, pondérant remarquablement agressivité, sportivité et charisme. La nouvelle calandre trapézoïdale renforce le caractère du NX et le rapproche du reste de la gamme, notamment de son grand frère le RX 450h. Le bouclier avant a été redessiné et vient se fondre harmonieusement dans le capot et les portières avant. La signature lumineuse a été peaufinée à l’extrême. Mais il ne s’agit pas uniquement d’une refonte esthétique. Le Lexus NX accueille désormais des projecteurs à LED, rappelant ceux du coupé LC, et des feux de route adaptatifs ainsi que des clignotants séquentiels à l’avant et à l’arrière. L’arrière évolue également et rappelle harmonieusement la nouvelle calandre. L’ensemble dégage une indéniable impression de force et de dynamisme, renforcée par le choix d’abaisser
le centre de gravité.
L’intérieur n’est pas non plus avare en améliorations, comme en témoigne l’écran central qui passe de 7 à 10,3. Mais la réelle nouveauté est le recours à la technologie TouchPad avec retour de force. L’écran n’étant pas tactile, Lexus a travaillé l’accessibilité des commandes via ce pavé qui ressemble grandement à celui d’un MacBook d’Apple. Il suffit de positionner son doigt sur le pad pour voir apparaître un point lumineux en guise de curseur sur l’écran tactile central. Un petit temps d’adaptation est nécessaire et l’on déconseille vivement l’utilisation du pavé tactile pendant la conduite. Heureusement, la reconnaissance vocale est très efficace pour gérer les commandes pendant ces phases. Petit détail qui a son importance, les prises USB gagnent en ampérage pour une recharge plus rapide des appareils nomades. Un espace pour une recharge par induction est également disponible. Même si la planche de bord ressemble par certains aspects au cockpit d’un avion, l’ergonomie générale est excellente et l’assemblage ainsi que le niveau de finition sont sans faille. Pour parfaire cette ambiance soignée, Lexus a fait appel à Mark Levinson (groupe Harman) afin que celui-ci intègre un système audio haut de gamme basé sur 10 haut-parleurs.

Assurance tout risque
Lexus n’a bien évidemment rien oublié des dispositifs de sécurité. Le NX 300h intègre le Lexus Safety System+, un vaste dispositif d’aides à
la conduite et de systèmes de sécurité flirtant de plus en plus avec la conduite autonome. On retrouve le PCS (Pre Collision System) qui prévient de l’imminence d’une collision avec un piéton et prend, en dernier recours, les mesures d’évitement nécessaires. L’ACC ou régulateur de vitesse adaptatif est aussi de la partie ainsi que l’alerte de franchissement de ligne (Lane Departure Alert) ou un détecteur d’angle mort (BLIS). Les feux de route adaptatifs (Adaptive High-beam System) sont, eux, particulièrement impressionnants : les faisceaux des phares s’orientent en fonction de la position du volant et, en haut d’une côte, les feux n’éclairent plus le ciel, mais s’adaptent à l’inclinaison de la voiture pour éclairer la route. Le NX 300h dispose aussi d’une caméra sise dans le haut du pare-brise, capable de lire les panneaux de signalisation (Road Sign Assist). Enfin, on remercie Lexus d’avoir intégré les capteurs de stationnement (Intelligent Parking Sensors), secondés par la vue à 360 degrés obtenue par les caméras intégrées dans les rétroviseurs, à l’avant et à l’arrière : les dimensions du Lexus (4,63 m de long pour 1,84 m de largeur) n’ont en effet rien d’anecdotiques lorsqu’il s’agit de le garer.
Le NX 300h, dont le comportement routier est toujours aussi irréprochable, est un véhicule full hybrid qui associe un moteur essence de 2,5 litres d’une puissance de 155 ch et deux moteurs électriques. Le premier se trouve sur l’essieu avant et le second sur les roues arrière pour une puissance totale de 197 ch. La boîte CVT maison est de rigueur. Les prix débutent en 2WD à
40 090 €. Il faudra compter 43 690 € pour la transmission intégrale. Le haut de la gamme s’échange contre 60 690 €.

Fiche technique Lexus NX 300H

• Moteurs : essence + électrique
• Cylindrée : 2 494 cm3
• Puissance thermique : 155 ch
• Couple thermique : 210 Nm
• Électrique : 143 + 68 ch
• Puissance totale : 197 ch
• 0 à 100 km/h : 9,2 s
• Vitesse max : 180 km/h
• Consommation mixte : 5 l
• Émissions de CO2 : 117 g/km
• Dimensions : 4,63 x 1,84 x 1,64 m
• Volume du coffre : 555 l
• Poids : 1 715 kg

2018-03-12T17:11:00+00:00 16/01/2018|Catégories : AUTO-MOTO & SPORTS|Mots-clés : |