Nissan

Derrière la silhouette adoucie proche de celle du Qashqai, le X-Trail cache un beau volume, une transmission intégrale, 7 places et un très intéressant bagage technologique qui s’enrichit du ProPilot de Nissan, pour une conduite quasi-autonome.

Nissan X-Trail

L’ombre et la lumière

Il est difficile de grandir dans l’ombre d’un aîné qui attire tous les regards. Demi-frère du Qasqhai, le X-Trail a eu du mal à trouver sa place. Pourtant son positionnement plus proche des 4×4, son grand espace à vivre et son ADN d’aventurier, en font une proposition qui vaut le détour. Surtout à l’heure où sonne un restylage qui apporte d’intelligentes modifications.
À l’origine, le Xtrail s’inscrivait dans la même lignée que les illustres Pathfinder et Navarra de Nissan – celle des grands aventuriers qui n’ont pas froid aux yeux. La mode des SUV avait contraint ce baroudeur à endosser des habits bien trop petits pour lui. Et l’ombre portée du Qashqai, l’un des grands précurseurs d’un genre par lequel tous les constructeurs jurent aujourd’hui, ne lui a jamais été favorable. Il lui fallait un costume à sa hauteur et, surtout, une stratégie gagnant-gagnant avec le Qashqai. C’est ainsi que Nissan a eu l’idée de développer les dernières versions de ses deux protégés dans un même élan. Il revient ainsi au X-Trail de remplacer le Qashqai + 2 qui pouvait accueillir à bord sept personnes. Avec ses dimensions revues à la hausse, il est plus long de 26 cm (4,64 contre 4,39 m)
et, grâce à une rangée centrale de sièges coulissants sur 42 cm, il s’acquitte désormais parfaitement de la tâche. Les deux sièges arrière qui basculent sans peine pour former un grand plancher de coffre, ont même le bon goût d’offrir un moelleux tout à fait acceptable pour envisager de petites pauses confortables. Il en va de même avec le coffre de la version 5 places crédité d’une capacité de 565 l. C’est 15 l de mieux qu’avant le restylage prévu pour la fin de l’année, grâce à une architecture générale repensée en profondeur. Le X-Trail s’impose donc d’abord et avant tout par son volume généreux, modulable et bien conçu. Sous cet angle, même la déclinaison deux roues motrices vaut donc le détour.

Gros bagage technologique
Le X-Trail n’en reste pas moins un 4×4, la formule sans doute la plus désirable, avec sa garde au sol de 21 cm et son système All mode 4×4-i
doté d’un dispositif de blocage en transmission intégrale permanente pour les situations les plus délicates. Le plus souvent, on fonctionnera en 4×2 (traction) mais, sous la neige et la pluie battante, le mode 
« auto » gérera automatiquement la puissance sur les quatre roues. On pourra même en vérifier le fonctionnement au tableau de bord, le X-Trail bénéficiant d’un système d’informations internes très complet. Avec le restylage en cours, le X-Trail pourra intégrer le Nissan ProPilot qui lui entrouvrira les portes de la conduite autonome. Le dispositif gère tout seul la direction, l’accélération et le freinage, même sur autoroute. À charge au conducteur de conserver la main sur le volant en ouvrant l’œil, et le bon ! Les évolutions esthétiques, elles, sont moins notables. Le plus gros du travail a été réalisé sur la face avant avec une calandre élargie, des antibrouillards rectangulaires et une baguette chromée déposée sur le hayon, juste au-dessus du support de plaque. De nouvelles options de personnalisation font aussi leur arrivée avec quatre nouvelles teintes inédites. Classé crossover, le X-Trail dispose par ailleurs de nombreux équipements dont le constructeur nippon a le secret. Il ne lésine pas sur les accessoires au gré des quatre versions. On retrouve alors avec bonheur le bouclier de sécurité (safety shield) et l’AVM Vision 360 qui, avec leurs capteurs et leurs caméras, ne vous cachent rien de votre environnement. Ce gros bagage technologique comprend également, entre autres, un système de freinage d’urgence et des feux de route automatiques ainsi qu’un volant et une banquette chauffants. Pour un premier prix en 4×4, comptez environ 32 000 € (Acenta), soit 2 000 € de plus qu’un modèle 4×2 dont la première version (Visia) est affichée à quelque 28 000 €.

Deux moteurs et puis s’en va
Le catalogue moteur du X-Trail est simple au possible. Il laisse le choix entre le diesel dCi 130 et 177 ch et l’essence DIG-T 163. Sur la route, toutes les formules sont convaincantes, mais ceux qui veulent le plus de mordant se tourneront vers le bloc essence. Une injonction heureuse, puisque cette motorisation est une vraie bonne surprise… et, par les temps qui courent, plutôt défavorables au diesel, il n’est pas inintéressant d’y regarder de plus près.

Fiche technique 
dCi 130 4×4

• Dimensions :
Lxlxh : 4,64 x 1,82 x 1,69 m
• Capacité du coffre :
de 445 à 1 982 litres
• Moteur : diesel 4-cylindres
• Cylindrée : 1 598 cm3
• Puissance : 130 ch
• Couple : 320 Nm
• Vitesse maxi : 
186 km/h (sur circuit)
• Accélération 0-100 km/h : 11 s
• Consommation moyenne :
5,3 l/100 km
• Émissions de CO2 : 139 g/km
• Malus écologique : 250 €

 

2018-01-18T14:13:33+00:00 07/09/2017|Catégories : AUTO-MOTO & SPORTS|Mots-clés : |