Chaudière

Entretenir sa chaudière

Une chaudière sachant chauffer est une chaudière dont on prend soin. Obligatoire, l’entretien de cet appareil doit être réalisé régulièrement. En quoi consiste-t-il exactement ?
En France, la législation impose l’entretien de tous les appareils de chauffage comme de production d’eau chaude. Ils doivent être nettoyés et réglés une fois par an et leurs tuyaux de raccordement doivent être vérifiés. Cela concerne donc aussi bien les appareils fonctionnant au fioul ou au bois que les dispositifs alimentés au gaz, même si le risque d’accident est nettement plus important pour ces derniers s’ils sont en mauvais état. Cet entretien ne peut être réalisé que par un professionnel qualifié, qui doit ensuite fournir une attestation. Ce document doit être conservé pendant deux ans, afin de pouvoir être présenté en cas de contrôle. Cette contrainte s’avère finalement avantageuse pour tous : une chaudière bien entretenue consomme moins d’énergie (jusqu’à 12 % selon l’Ademe), pollue moins et subit moins de pannes.

Contrôle technique

Pour entretenir une chaudière au fioul, il faut procéder au ramonage des conduits et au nettoyage des brûleurs et gicleurs. Il faut aussi nettoyer intégralement l’appareil. Les mêmes opérations sont répétées pour les appareils au gaz, avec cependant quelques vérifications supplémentaires, concernant notamment l’état du filtre de chauffage. Tous les actes effectués doivent être mentionnés sur l’attestation du professionnel. Il y sera donc question du nettoyage du corps de chauffe, du brûleur, de l’extracteur et de la veilleuse, du contrôle de la combustion, de la vérification des débits de gaz, des dispositifs de sécurité et des organes de régulation, de l’analyse des fumées et, bien sûr, du ramonage. Il est particulièrement important de veiller au bon état du brûleur : encrassé, il peut être à l’origine d’une surconsommation ou, plus grave encore, d’une intoxication liée au monoxyde de carbone. L’ensemble du processus prend entre trois quarts d’heure et une heure trente, pour un coût compris entre 100 et 150 €. Des contrats d’entretien peuvent d’ailleurs vous être proposés, renouvelables tacitement tous les ans.

Prise en main

Certaines opérations restent à la portée de tous et aident à conserver des chaudières performantes. Il faut ainsi éviter de pousser la température de l’appareil au maximum, l’abaisser en cas d’absence (voire mettre le thermostat en position hors gel) et, surtout, s’assurer que la pression est bien comprise entre 1 et 1,5 bar à froid. Il faut aussi appeler immédiatement un réparateur en cas de fuite d’eau : le liquide peut entraîner très rapidement une corrosion des circuits. À la fin de la période de chauffe, il est également recommandé d’ouvrir les robinets thermostatiques en grand. En cas de panne, avant d’appeler un technicien, il faut ainsi penser à vérifier la pression et à s’assurer que le circulateur n’est pas bloqué. Grâce à ces conseils simples, l’entretien de votre chaudière ne vous causera plus de sueurs froides.

2018-03-20T18:21:01+00:00 19/03/2018|Catégories : HABITAT|